PASSIONS


PASSIONS
LEUR INFLUENCE SUR LE CORPS, ET CELLE DU CORPS SUR ELLES.
    Dis-moi, docteur (je n'entends pas un docteur en médecine qui sait quelque chose, qui a longtemps examiné les sinuosités du cervelet, qui a recherché si les nerfs ont un suc circulant, qui a fouillé en vain dans des matrices pour voir comment un être pensant s'y forme, et qui connaît tout ce qu'on peut connaître de notre machine; hélas ! j'entends un docteur en théologie), je t'adjure par la raison au nom de laquelle tu frémis: dis-moi pourquoi, ayant vu faire à ta servante un mouvement de gauche à droite, et de droite à gauche, formé par le muscle glutéus et par le vaste externe, sur-le-champ ton imagination s'alluma; deux muscles érecteurs, qui partent de l'ischion, donnèrent un mouvement de perpendicule à ton phallus. Ses corps caverneux se remplirent de sang; tu introduisis ton balanus intra vaginam de ta servante; et ton balanus frottant suum clitorida lui donna comme à toi un plaisir d'une ou deux secondes, dont ni elle ni toi ne connaîtront jamais la cause, et dont naîtra cependant un être pensant, tout pourri du péché originel. Quel rapport, je te prie, de toute cette action avec un mouvement du muscle glutéus de ta gouvernante ? Tu auras beau relire Sanchez et Thomas d'Aquin, et Scot et Bonaventure, tu ne sauras jamais un mot de cette mécanique incompréhensible, par laquelle l'éternel architecte dirige tes idées, tes désirs, tes actions, et fait naître un petit bâtard de prêtre, prédestiné à la damnation de toute éternité.
    Le lendemain matin, après avoir pris ton chocolat, ta mémoire te retrace l'image du plaisir que tu goûtas la veille, et tu recommences. Conçois-tu, mon gros automate, ce que c'est que cette mémoire qui t'est commune avec tous les animaux ? Sais-tu quelles fibres rappellent tes idées, et peignent dans ton cerveau les voluptés de la veille par un sentiment continué, qui a dormi avec toi et qui s'est réveillé avec toi ? Le docteur me répond, après Thomas d'Aquin, que tout cela est une production de son âme végétative, de son âme sensitive, et de son âme intellectuelle, qui toutes trois composent une âme, laquelle n'étant point étendue agit évidemment sur un corps étendu.
    Je vois à son air embarrassé qu'il a balbutié des mots dont il n'a aucune idée; et je lui dis enfin: Docteur, si tu conviens malgré toi que tu ne sais ce que c'est qu'une âme, et que tu as parlé toute ta vie sans t'entendre, que ne l'avoues-tu en honnête homme ? que ne conclus-tu ce qu'il faut conclure de la prémotion physique du docteur Boursier, et de certains endroits de Malebranche, et surtout de ce sage Locke si supérieur à Malebranche ? que ne conclus-tu, dis-je, que ton âme est une faculté que Dieu t'a donnée, sans te dire son secret, ainsi qu'il t'en a donné tant d'autres ? Apprends que plusieurs raisonneurs prétendent qu'à proprement parler il n'y a que le pouvoir inconnu du divin Demiourgos et ses lois inconnues qui opèrent tout en nous; et qu'à parler encore mieux, nous ne saurons jamais de quoi il s'agit.
    Mon homme se fâche; le sang lui monte au visage. Il me battrait s'il était le plus fort, et s'il n'était retenu par les bienséances. Son coeur se gonfle; la systole et la diastole se font irrégulièrement; son cervelet est comprimé; il tombe en apoplexie. Quel rapport y avait-il donc entre ce sang, ce coeur, ce cervelet, et une vieille opinion du docteur qui était contraire à la mienne ? Un esprit pur, intellectuel, tombe-t-il en syncope quand on n'est pas de son avis ? J'ai proféré des sons; il a proféré des sons; et le voilà en apoplexie, le voilà mort.
    Je suis à table, moi et mon âme, en Sorbonne, au prima mensis, avec cinq ou six docteurs, socii sorbonici. On nous donne d'un mauvais vin frelaté: d'abord nos âmes sont folles; une demi-heure après nos âmes sont stupides, elles sont nulles; et le lendemain nos mêmes docteurs donnent un beau décret par lequel l'âme, ne tenant point de place, et étant absolument immatérielle, est logée matériellement dans le corps calleux, pour faire leur cour au chirurgien La Peyronie.
    Un convive est à table gaiement. On lui appporte une lettre qui lui inspire l'étonnement, la tristesse, et la crainte. Dans l'instant même les muscles de son ventre se contractent et se relâchent; le mouvement péristaltique des intestins s'augmente; le sphincter du rectum s'ouvre avec une petite convulsion; et mon homme, au lieu d'achever son dîner, fait une copieuse évacuation. Dis-moi donc quelle connexion secrète la nature a mise entre une idée et une selle ?
    De tous ceux qu'on a trépanés, il y en a toujours plusieurs qui restent imbéciles. On a donc offensé les fibres pensantes de leur cerveau: et où sont ces fibres pensantes ? O Sanchez ! ô magister De Grillandis, Tamponet, Riballier ! ô Cogé pecus, régent de seconde et recteur de l'université, rendez-moi raison nettement de tout cela, si vous pouvez.
    Comme j'écrivais ces choses au mont Krapack, pour mon instruction particulière, on m'a apporté le livre de la Médecine de l'esprit du docteur Camus, professeur en médecine de l'université de Paris. J'ai espéré d'y voir la solution de toutes mes difficultés. Qu'y ai-je trouvé ? rien. Ah ! monsieur Camus, vous n'avez pas fait avec esprit la Médecine de l'esprit. C'est lui qui recommande fortement le sang d'ânon, tiré derrière l'oreille, comme un spécifique contre la folie. " Cette vertu du sang d'âne, dit-il, réintègre l'âme dans ses fonctions. " Il prétend aussi qu'on guérit les fous en leur donnant la gale. Il assure de plus que pour avoir de la mémoire il faut manger du chapon, du levraut et des alouettes, et surtout se bien garder des ognons et du beurre. Cela fut imprimé en 1769 , avec approbation et privilège du roi. Et on mettait sa santé entre les mains de maître Camus, professeur en médecine ! Pourquoi n'aurait-il pas été premier médecin du roi ?
    Pauvres marionnettes de l'éternel Demiourgos, qui ne savons ni pourquoi ni comment une main invisible fait mouvoir nos ressorts, et ensuite nous jette et nous entasse dans la boîte ! Répétons plus que jamais avec Aristote: Tout est qualité occulte.

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Passions — • Motions of the sensitive appetite in man which tend towards the attainment of some real or apparent good, or the avoidance of some evil. Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Passions     Passions …   Catholic encyclopedia

  • Passions — Passions, kleine Bilderrahmen von glattem Holze …   Pierer's Universal-Lexikon

  • passions — Passions, et accidens d esprit, comme joye, douleur, etc. Affectus, plurali numero …   Thresor de la langue françoyse

  • Passions — Infobox Television Soap Opera show name = Passions network = NBC (1999 2007) The 101 (2007 2008) genre = Soap opera creator = James E. Reilly executive producer = Lisa de Cazotte head writer = James E. Reilly senior cast members = Galen Gering… …   Wikipedia

  • Passions — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Les passions, en philosophie, désignent les excès humains causés par les sens du corps. Passions est un feuilleton télévisé américain créé par James E.… …   Wikipédia en Français

  • passions —    (moral)    This word (from the Latin passio, meaning suffering ) refers to the feelings, affections, or appetites that incline a person to actions, which may be either good or evil. Among the passions are love and hatred, joy and fear, desire… …   Glossary of theological terms

  • passions — pas·sion || pæʃn n. ardour, fervor; zeal, enthusiasm; fury; desire, lust …   English contemporary dictionary

  • passions — plural of passion present third singular of passion …   Useful english dictionary

  • Passions (série télévisée) — Passions Titre original Passions Autres titres francophones Passions Genre Soap opera Créateur(s) James E. Reilly Production Lisa de Cazotte Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Passions and Prayers — Sextet in homage to Jerusalem, is a suite in five parts for horn, clarinet/bass clarinet, trombone, viola, double bass and piano. It was composed by Yitzhak Yedid in Jerusalem, Israel in 2003, and is dedicated to Jerusalem.Passions and Prayers is …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.