IGNACE DE LOYOLA

ÔĽŅ
IGNACE DE LOYOLA
¬†¬†¬†¬†Voulez-vous acqu√©rir un grand nom, √™tre fondateur ? soyez compl√©tement fou, mais d'une folie qui convienne √† votre si√®cle. Ayez dans votre folie un fonds de raison qui puisse servir √† diriger vos extravagances, et soyez excessivement opini√Ętre. Il pourra arriver que vous soyez pendu; mais si vous ne l'√™tes pas, vous pourrez avoir des autels.
¬†¬†¬†¬†En conscience, y a-t-il jamais eu un homme plus digne des Petites-Maisons que saint Ignace ou saint Inigo le Bisca√Įen, car c'est son v√©ritable nom ? La t√™te lui tourne √† la lecture de la L√©gende dor√©e, comme elle tourna depuis √† don Quichotte de la Manche pour avoir lu des romans de chevalerie. Voil√† mon Bisca√Įen qui se fait d'abord chevalier de la Vierge, et qui fait la veille des armes √† l'honneur de sa dame. La sainte Vierge lui appara√ģt, et accepte ses services; elle revient plusieurs fois; elle lui am√®ne son fils. Le diable, qui est aux aguets, et qui pr√©voit tout le mal que les j√©suites lui feront un jour, vient faire un vacarme de lutin dans la maison, casse toutes les vitres: le Bisca√Įen le chasse avec un signe de croix; le diable s'enfuit √† travers la muraille, et y laisse une grande ouverture, que l'on montrait encore aux curieux cinquante ans apr√®s ce bel √©v√©nement.
¬†¬†¬†¬†Sa famille, voyant le d√©rangement de son esprit, veut le faire enfermer et le mettre au r√©gime: il se d√©barrasse de sa famille ainsi que du diable, et s'enfuit sans savoir o√Ļ il va. Il rencontre un Maure, et dispute avec lui sur l'immacul√©e conception. Le Maure, qui le prend pour ce qu'il est, le quitte au plus vite. Le Bisca√Įen ne sait s'il tuera le Maure, ou s'il priera Dieu pour lui; il en laissa la d√©cision √† son cheval, qui, plus sage que lui, reprit la route de son √©curie.
    Mon homme, après cette aventure, prend le parti d'aller en pélerinage à Bethléem, en mendiant son pain: sa folie augmente en chemin; les dominicains prennent pitié de lui à Manrèse; ils le gardent chez eux pendant quelques jours, et le renvoient sans l'avoir pu guérir.
    Il s'embarque à Barcelone, arrive à Venise: on le chasse de Venise; il revient à Barcelone, toujours mendiant son pain, toujours ayant des extases, et voyant fréquemment la sainte Vierge et Jésus-Christ.
¬†¬†¬†¬†Enfin on lui fait entendre que pour aller dans la Terre-Sainte convertir les Turcs, les chr√©tiens de l'√Čglise grecque, les Arm√©niens et les Juifs, il fallait commencer par √©tudier un peu de th√©ologie. Mon Bisca√Įen ne demande pas mieux; mais pour √™tre th√©ologien il faut savoir un peu de grammaire et un peu de latin: cela ne l'embarrasse point; il va au coll√©ge √† l'√Ęge de trente-trois ans: on se moque de lui, et il n'apprend rien.
¬†¬†¬†¬†Il √©tait d√©sesp√©r√© de ne pouvoir aller convertir des infid√®les: le diable eut piti√© de lui cette fois-l√†; il lui apparut, et lui jura foi de chr√©tien que s'il voulait se donner √† lui, il le rendrait le plus savant homme de l'√Čglise de Dieu. Ignace n'eut garde de se mettre sous la discipline d'un tel ma√ģtre: il retourna en classe; on lui donna le fouet quelquefois, et il n'en fut pas plus savant.
¬†¬†¬†¬†Chass√© du coll√©ge de Barcelone, pers√©cut√© par le diable, qui le punissait de ses refus, abandonn√© par la vierge Marie, qui ne se mettait point du tout en peine de secourir son chevalier, il ne se rebute pas; il se met √† courir le pays avec des p√©lerins de Saint-Jacques; il pr√™che dans les rues de ville en ville. On l'enferme dans les prisons de l'inquisition. D√©livr√© de l'inquisition, on le met en prison dans Alcala; il s'enfuit apr√®s √† Salamanque, et on l'y enferme encore. Enfin, voyant qu'il n'√©tait pas proph√®te dans son pays, Ignace prend la r√©solution d'aller √©tudier √† Paris: il fait le voyage √† pied, pr√©c√©d√© d'un √Ęne qui portait son bagage, ses livres, et ses √©crits. Don Quichotte du moins eut un cheval et un √©cuyer; mais Ignace n'avait ni l'un ni l'autre.
    Il essuie à Paris les mêmes avanies qu'en Espagne; on lui fait mettre culotte bas au collége de Sainte-Barbe, et on veut le fouetter en cérémonie. Sa vocation l'appelle enfin à Rome.
¬†¬†¬†¬†Comment s'est-il pu faire qu'un pareil extravagant ait joui enfin √† Rome de quelque consid√©ration, se soit fait des disciples, et ait √©t√© le fondateur d'un ordre puissant, dans lequel il y a eu des hommes tr√®s estimables ? c'est qu'il √©tait opini√Ętre et enthousiaste. Il trouva des enthousiastes comme lui, auxquels il s'associa. Ceux-l√†, ayant plus de raison que lui, r√©tablirent un peu la sienne: il devint plus avis√© sur la fin de sa vie, et il mit m√™me quelque habilet√© dans sa conduite.
    Peut-être Mahomet commença-t-il à être aussi fou qu'Ignace dans les premières conversations qu'il eut avec l'ange Gabriel; et peut-être Ignace, à la place de Mahomet, aurait fait d'aussi grandes choses que le prophète; car il était tout aussi ignorant, aussi visionnaire, et aussi courageux.
¬†¬†¬†¬†On dit d'ordinaire que ces choses-l√† n'arrivent qu'une fois: cependant il n'y a pas longtemps qu'un rustre anglais, plus ignorant que l'Espagnol Ignace, a √©tabli la soci√©t√© de ceux qu'on nomme quakers , soci√©t√© fort au-dessus de celle d'Ignace. Le comte de Sinzendorf a de nos jours fond√© la secte des moraves; et les convulsionnaires de Paris ont √©t√© sur le point de faire une r√©volution. Ils ont √©t√© bien fous, mais ils n'ont pas √©t√© assez opini√Ętres.

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ignace De Loyola ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Ignace. Saint Ignace de Loyola ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ignace de Loyola ‚ÄĒ (saint) (1491 1556) gentilhomme espagnol, fondateur de la Compagnie de J√©sus (l ordre des J√©suites). √† la fois mystique et r√©aliste, il organisa √† Paris, en 1534, une soci√©t√© destin√©e √† convertir les infid√®les de Palestine, constitu√©e en ordre en ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Ignace de Loyola ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Ignace. Saint Ignace de Loyola Saint Ignace, fondateur des J√©suites Naissance le 24 d√©cembre  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint Ignace de Loyola ‚ÄĒ Ignace de Loyola Pour les articles homonymes, voir Saint Ignace. Saint Ignace de Loyola ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Eglise Saint-Ignace de Loyola ‚ÄĒ Loyola Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Loyola est un nom propre qui peut d√©signer : Sommaire 1 Pr√©nom et patronyme 2 Saint chr√©tien ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čglise Saint-Ignace-de-Loyola ‚ÄĒ Loyola Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Loyola est un nom propre qui peut d√©signer : Sommaire 1 Pr√©nom et patronyme 2 Saint chr√©tien ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-Ignace-de-Loyola ‚ÄĒ Administration Pays  Canada Province ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Casa Santa Marta (fondation Ignace de Loyola) ‚ÄĒ La Casa Santa Marta a √©t√© fond√©e par Ignace de Loyola en 1543 √† Rome pour accueillir des personnes prostitu√©es et leur permettre de sortir de la prostitution. Cette initiative novatrice qui laissait un certain choix aux personnes prostitu√©es tout ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čglise Saint-Ignace de Loyola ‚ÄĒ de Rome La fa√ßade de Saint Ignace. L‚Äô√©glise Saint Ignace de Loyola (Sant‚ÄôIgnazio di Loyola a Campo Marzio en italien) est d√©di√©e au fondateur de la Compagnie de J√©sus, Ignace de Loyola. Sa construction en 1626 a suivi de peu la canonisation du… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čglise Saint-Ignace de Loyola de Rome ‚ÄĒ La fa√ßade de Saint Ignace. L‚Äô√©glise Saint Ignace de Loyola (Sant‚ÄôIgnazio di Loyola a Campo Marzio en italien) est d√©di√©e au fondateur de la Compagnie de J√©sus, Ignace de Loyola. Sa construction en 1626 a suivi de peu la canonisation du saint en… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.