IDENTIT√Č

ÔĽŅ
IDENTIT√Č
    Ce terme scientifique ne signifie que même chose; il pourrait être rendu en français par mêmeté. Ce sujet est bien plus intéressant qu'on ne pense. On convient qu'on ne doit jamais punir que la personne coupable, le même individu, et point un autre. Mais un homme de cinquante ans n'est réellement point le même individu que l'homme de vingt; il n'a plus aucune des parties qui formaient son corps; et s'il a perdu la mémoire du passé, il est certain que rien ne lie son existence actuelle à une existence qui est perdue pour lui.
    Vous n'êtes le même que par le sentiment continu de ce que vous avez été et de ce que vous êtes; vous n'avez le sentiment de votre être passé que par la mémoire: ce n'est donc que la mémoire qui établit l'identité, la mêmeté de votre personne.
    Nous sommes réellement physiquement comme un fleuve dont toutes les eaux coulent dans un flux perpétuel. C'est le même fleuve par son lit, ses rives, sa source, son embouchure, par tout ce qui n'est pas lui; mais changeant à tout moment son eau qui constitue son être, il n'y a nulle identité, nulle mêmeté pour ce fleuve.
¬†¬†¬†¬†S'il y avait un Xerx√®s tel que celui qui fouettait l'Hellespont pour lui avoir d√©sob√©i, et qui lui envoyait une paire de menottes; si le fils de ce Xerx√®s s'√©tait noy√© dans l'Euphrate, et que Xerx√®s voul√Ľt punir ce fleuve de la mort de son fils, l'Euphrate aurait raison de lui r√©pondre: Prenez-vous-en aux flots qui roulaient dans le temps que votre fils se baignait: ces flots ne m'appartiennent point du tout; ils sont all√©s dans le golfe Persique; une partie s'y est sal√©e, une autre s'est convertie en vapeurs, et s'en est all√©e dans les Gaules par un vend de sud-est: elle est entr√©e dans les chicor√©es et dans les laitues que les Gaulois ont mang√©es: prenez le coupable o√Ļ vous le trouverez.
    Il en est ainsi d'un arbre dont une branche cassée par le vent aurait fendu la tête de votre grand-père. Ce n'est plus le même arbre, toutes ses parties ont fait place à d'autres. La branche qui a tué votre grand-père n'est point à cet arbre; elle n'existe plus.
    On a donc demandé comment un homme qui aurait absolument perdu la mémoire avant sa mort, et dont les membres seraient changés en d'autres substances, pourrait être puni de ses fautes, ou récompensé de ses vertus quand il ne serait plus lui-même ? J'ai lu dans un livre connu cette demande et cette réponse:
    Demande. Comment pourrai-je être récompensé ou puni quand je ne serai plus, quand il ne restera rien de ce qui aura constitué ma personne ? ce n'est que par ma mémoire que je suis toujours moi. Je perds ma mémoire dans ma dernière maladie; il faudra donc après ma mort un miracle pour me la rendre, pour me faire rentrer dans mon existence perdue.
¬†¬†¬†¬†R√©ponse. C'est-√†-dire que si un prince avait √©gorg√© sa famille pour r√©gner, s'il avait tyrannis√© ses sujets, il en serait quitte pour dire √† Dieu: Ce n'est pas moi, j'ai perdu la m√©moire; vous vous m√©prenez, je ne suis plus la m√™me personne. Pensez-vous que Dieu f√Ľt bien content de ce sophisme ?
    Cette réponse est très louable, mais elle ne résout pas entièrement la question.
    Il s'agit d'abord de savoir si l'entendement et la sensation sont une faculté donnée de Dieu à l'homme, ou une substance créée; ce qui ne peut guère se décider par la philosophie, qui est si faible et si incertaine.
¬†¬†¬†¬†Ensuite il faut savoir si l'√Ęme √©tant une substance, et ayant perdu toute connaissance du mal qu'elle a pu faire, √©tant aussi √©trang√®re √† tout ce qu'elle a fait avec son corps qu'√† tous les autres corps de notre univers, peut et doit, selon notre mani√®re de raisonner, r√©pondre dans un autre univers des actions dont elle n'a aucune connaissance; s'il ne faudrait pas en effet un miracle pour donner √† cette √Ęme le souvenir qu'elle n'a plus, pour la rendre pr√©sente aux d√©lits an√©antis dans son entendement, pour la faire la m√™me personne qu'elle √©tait sur terre; ou bien si Dieu la jugerait √† peu pr√®s comme nous condamnons sur la terre un coupable, quoiqu'il ait absolument oubli√© ses crimes manifestes. Il ne s'en souvient plus; mais nous nous en souvenons pour lui; nous le punissons pour l'exemple. Mais Dieu ne peut punir un mort pour qu'il serve d'exemple aux vivants. Personne ne sait si ce mort est condamn√© ou absous. Dieu ne peut donc le punir que parce qu'il sentit et qu'il ex√©cuta autrefois le d√©sir de malfaire. Mais si, quand il se pr√©sente mort au tribunal de Dieu, il n'a plus rien de ce d√©sir, s'il l'a enti√®rement oubli√© depuis vingt ans, s'il n'est plus du tout la m√™me personne, qui Dieu punira-t-il en lui ?
¬†¬†¬†¬†Ces questions ne paraissent gu√®re du ressort de l'esprit humain: il para√ģt qu'il faut dans tous ces labyrinthes recourir √† la foi seule; c'est toujours notre dernier asile.
    Lucrèce avait en partie senti ces difficultés quand il peint, dans son troisième livre, un homme qui craint ce qui lui arrivera lorsqu'il ne sera plus le même homme:
    " Nec radicitus e vita se tollit et eicit
    Sed facit esse sui quiddam super inscius ipse. "
    Sa raison parle en vain; sa crainte le dévore,
    Comme si n'étant plus il pouvait être encore.
¬†¬†¬†¬†Mais ce n'est pas √† Lucr√®ce qu'il faut s'adresser pour conna√ģtre l'avenir.
    Le célèbre Toland, qui fit sa propre épitaphe, la finit par ces mots: Idem futurus Tolandus nunquam; il ne sera jamais le même Toland. Cependant il est à croire que Dieu l'aurait bien su retrouver s'il avait voulu; mais il est à croire aussi que l'être qui existe nécessairement est nécessairement bon.

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • IDENTIT√Č ‚ÄĒ Gottlob Frege (1894) a observ√© que l‚Äôidentit√© est ind√©finissable: ¬ęPuisque toute d√©finition est une identit√©, l‚Äôidentit√© elle m√™me ne saurait √™tre d√©finie.¬Ľ Le m√™me (to auto , idem ) appartient √† la liste des ¬ętranscendantaux¬Ľ m√©di√©vaux, c‚Äôest √†… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Identite ‚ÄĒ Identit√© Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • identit√© ‚ÄĒ IDENTIT√Č. s. f. Ce qui fait que deux ou plusieurs choses ne sont qu une mesme. N est en usage que dans le Dogmatique. Identit√© de raisons. identit√© de nature. identit√© de pens√©es en divers termes ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • identit√© ‚ÄĒ (i dan ti t√©) s. f. 1¬į¬†¬†¬†Qualit√© qui fait qu une chose est la m√™me qu une autre, que deux ou plusieurs choses ne sont qu une. ‚Äʬ†¬†¬†Identit√© de num√©ro au regard du m√™me temps exige l identit√© de la mati√®re, PASC. Relig. chr√©t. 36, √©dit. FAUG√ąRE.… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • Identit√© ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sur les autres projets Wikimedia : ¬ę Identit√© ¬Ľ, sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sens g√©n√©raux L identit√© d√©signe, en… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • IDENTIT√Č ‚ÄĒ n. f. Ce qui fait qu‚Äôune chose est la m√™me qu‚Äôune autre, que deux ou plusieurs choses ne sont qu‚Äôune ou sont comprises sous une m√™me id√©e. Identit√© de raisons. Identit√© de nature. Identit√© de pens√©es en divers termes. Il y a identit√© parfaite… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • IDENTIT√Č ‚ÄĒ s. f. Ce qui fait qu une chose est la m√™me qu une autre, que deux ou plusieurs choses ne sont qu une ou sont comprises sous une m√™me id√©e. Identit√© de raisons. Identit√© de nature. Identit√© de pens√©es en divers termes. Il y a identit√© parfaite… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Identit√© ‚ÄĒ ¬†¬†¬†¬† ¬†¬†¬†¬†ROYAL (S√©gol√®ne) ¬†¬†¬†¬†Bio express : Femme politique fran√ßaise (1953 ) ¬†¬†¬†¬†¬ęIl y a trois formes de violence. Il y a la violence qui est l expression d une √©motivit√© parce qu on est humili√©, il y a la violence qui est l expression d une… ‚Ķ   Dictionnaire des citations politiques

  • identit√© ‚ÄĒ tapatumas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. identity vok. Identit√§t, f rus. –ł–ī–Ķ–Ĺ—ā–ł—á–Ĺ–ĺ—Ā—ā—Ć, f; —ā–ĺ–∂–ī–Ķ—Ā—ā–≤–Ķ–Ĺ–Ĺ–ĺ—Ā—ā—Ć, f pranc. identit√©, f ‚Ķ   Fizikos terminŇ≥ Ňĺodynas

  • identit√© ‚ÄĒ tapatybńó statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. identity vok. Identit√§t, f rus. —ā–ĺ–∂–ī–Ķ—Ā—ā–≤–ĺ, n pranc. identit√©, f ‚Ķ   Fizikos terminŇ≥ Ňĺodynas


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.