GRAND

ÔĽŅ
GRAND
GRAND, GRANDEUR.
De ce qu'on entend par ces mots.
    Grand est un des mots le plus fréquemment employés dans le sens moral, et avec le moins de circonspection. Grand homme, grand génie, grand esprit, grand capitaine, grand philosophe, grand orateur, grand poète; on entend par cette expression, " quiconque dans son art passe de loin les bornes ordinaires. " Mais comme il est difficile de poser ces bornes, on donne souvent le nom de grand au médiocre.
    On se trompe moins dans les significations de ce terme au physique. On sait ce que c'est qu'un grand orage, un grand malheur, une grande maladie, de grands biens, une grande misère.
¬†¬†¬†¬†Quelquefois le terme gros est mis au physique pour grand, mais jamais au moral. On dit de gros biens, pour grandes richesses; une grosse pluie, pour grande pluie; mais non pas gros capitaine, pour grand capitaine; gros ministre, pour grand ministre. Grand financier signifie un homme tr√®s intelligent dans les finances de l'√Čtat; gros financier ne veut dire qu'un homme enrichi dans la finance.
    Le grand homme est plus difficile à définir que le grand artiste. Dans un art, dans une profession, celui qui a passé de loin ses rivaux, ou qui a la réputation de les avoir surpassés, est appelé grand dans son art, et semble n'avoir eu besoin que d'un seul mérite; mais le grand homme doit réunir des mérites différents. Gonsalve, surnommé le grand capitaine, qui disait, " La toile d'honneur doit être grossièrement tissue, " n'a jamais été appelé grand homme. Il est plus aisé de nommer ceux à qui l'on doit refuser l'épithète de grand homme, que de trouver ceux à qui on doit l'accorder. Il semble que cette dénomination suppose quelques grandes vertus. Tout le monde convient que Cromwell était le général le plus intrépide de son temps, le plus profond politique, le plus capable de conduire un parti, un parlement, une armée; nul écrivain, cependant, ne lui donne le titre de grand homme, parce qu'avec de grandes qualités il n'eut aucune grande vertu.
¬†¬†¬†¬†Il para√ģt que ce titre n'est le partage que du petit nombre d'hommes dont les vertus, les travaux et les succ√®s ont √©clat√©. Les succ√®s sont n√©cessaires, parce qu'on suppose qu'un homme toujours malheureux l'a √©t√© par sa faute.
    Grand tout court exprime seulement une dignité; c'est en Espagne un nom appellatif, honorifique, distinctif, que le roi donne aux personnes qu'il veut honorer. Les grands se couvrent devant le roi, ou avant de lui parler, ou après lui avoir parlé, ou seulement en se mettant en leur rang avec les autres.
    Charles-Quint confirma à seize principaux seigneurs les privilèges de la grandesse. Cet empereur, roi d'Espagne, accorda les mêmes honneurs à beaucoup d'autres. Ses successeurs en ont toujours augmenté le nombre. Les grands d'Espagne ont longtemps prétendu être traités comme les électeurs et les princes d'Italie. Ils ont à la cour de France les mêmes honneurs que les pairs.
¬†¬†¬†¬†Le titre de grand a toujours √©t√© donn√© en France √† plusieurs premiers officiers de la couronne, comme grand-s√©n√©chal, grand-ma√ģtre, grand-chambellan, grand-√©cuyer, grand-√©chanson, grand-panetier, grand-veneur, grand-louvetier, grand-fauconnier. On leur donna ces titres par pr√©√©minence, pour les distinguer de ceux qui servaient sous eux. On ne le donna ni au conn√©table, ni au chancelier, ni aux mar√©chaux, quoique le conn√©table f√Ľt le premier des grands-officiers, le chancelier le second officier de l'√Čtat, et le mar√©chal le second officier de l'arm√©e. La raison en est qu'ils n'avaient point de vice-g√©rents, de sous-conn√©tables, de sous-mar√©chaux, de sous-chanceliers, mais des officiers d'une autre d√©nomination qui ex√©cutaient leurs ordres; au lieu qu'il y avait des ma√ģtres-d'h√ītel sous le grand-ma√ģtre, des chambellans sous le grand-chambellan, des √©cuyers sous le grand-√©cuyer, etc.
¬†¬†¬†¬†Grand, qui signifie grand seigneur, a une signification plus √©tendue et plus incertaine. Nous donnons ce titre au sultan des Turcs, qui prend celui de Padisha, auquel grand-seigneur ne r√©pond point. On dit un grand, en parlant d'un homme d'une naissance distingu√©e, rev√™tu de dignit√©s; mais il n'y a que les petits qui le disent. Un homme de quelque naissance, ou un peu illustr√©, ne donne ce nom √† personne. Comme on appelle commun√©ment grand seigneur celui qui a de la naissance, des dignit√©s et des richesses, la pauvret√© semble √īter ce titre. On dit un pauvre gentilhomme, et non pas un pauvre grand seigneur.
    Grand est autre que puissant: on peut être l'un et l'autre; mais le puissant désigne une place importante, le grand annonce plus d'extérieur et moins de réalité; le puissant commande, le grand a des honneurs.
¬†¬†¬†¬†On a de la grandeur dans l'esprit, dans les sentiments, dans les mani√®res, dans la conduite. Cette expression n'est point employ√©e pour les hommes d'un rang m√©diocre, mais pour ceux qui, par leur √©tat, sont oblig√©s √† montrer de l'√©l√©vation. Il est bien vrai que l'homme le plus obscur peut avoir plus de grandeur d'√Ęme qu'un monarque; mais l'usage ne permet pas qu'on dise, " Ce marchand, ce fermier, s'est conduit avec grandeur; " √† moins que dans une circonstance singuli√®re, et par opposition, on ne dise, par exemple, " Le fameux n√©gociant qui re√ßut Charles-Quint dans sa maison, et qui alluma un fagot de cannelle avec une obligation de cinquante mille ducats qu'il avait de ce prince, montra plus de grandeur d'√Ęme que l'empereur. "
    On donnait autrefois le titre de grandeur aux hommes constitués en dignité. Les curés, en écrivant aux évêques, les appellent encore Votre grandeur. Ces titres que la bassesse prodigue, et que la vanité reçoit, ne sont plus guère en usage.
    La hauteur est souvent prise pour la grandeur. Qui étale la grandeur montre la vanité. On s'est épuisé à écrire sur la grandeur, selon ce mot de Montaigne: " Puisque nous ne la pouvons aveindre, vengeons-nous à en mesdire. "

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • grand ‚ÄĒ grand, grande [ gr…ĎŐÉ, gr…ĎŐÉd ] ou en liaison [ gr…ĎŐÉt ] adj. ‚ÄĘ grant Xe; lat. grandis, qui a √©limin√© magnus I ‚ô¶ Dans l ordre physique (avec possibilit√© de mesure) 1 ‚ô¶ Dont la hauteur, la taille d√©passe la moyenne. Grand et mince. ‚áí √©lanc√©. Grand et ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • grand ‚ÄĒ grand, ande (gran, gran d ; le d se lie : un gran t homme ; au pluriel, l s se lie : de gran z hommes) adj. 1¬į¬†¬†¬†Qui a des dimensions plus qu ordinaires. 2¬į¬†¬†¬†Il se dit pour marquer simplement diff√©rence ou √©galit√© entre des objets que l on… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • grand ‚ÄĒ GRAND, [gr]ande. adj. Qui est fort estendu en longueur, en largeur, ou en profondeur. Grand homme. grand arbre. grand fleuve. grand espace de terre. grand enclos. grande ouverture. On dit, que Des enfans sont desja grands, pour dire, qu Ils sont… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Grand ‚ÄĒ may refer to:Places and buildings*Grand, Vosges, village and commune in France with Gallo Roman amphitheatre *Grande, town in Germany *Le Grand, California, census designated place *Grand Olympic Auditorium, hall in Los Angeles *Grand (LACMTA… ‚Ķ   Wikipedia

  • Grand ‚ÄĒ (gr[a^]nd), a. [Compar. {Grander} (gr[a^]nd [ e]r); superl. {Grandest}.] [OE. grant, grount, OF. grant, F. grand, fr. L. grandis; perh. akin to gravis heavy, E. grave, a. Cf. {Grandee}.] 1. Of large size or extent; great; extensive; hence,… ‚Ķ   The Collaborative International Dictionary of English

  • grand ‚ÄĒ grand; grand¬∑baby; grand¬∑child; grand¬∑dad; grand¬∑dad¬∑dy; grand¬∑daugh¬∑ter; grand¬∑fa¬∑ther¬∑ly; grand¬∑fer; grand¬∑folks; grand¬∑ly; grand¬∑ma; grand¬∑mam¬∑my; grand¬∑moth¬∑er; grand¬∑moth¬∑er¬∑ly; grand¬∑neph¬∑ew; grand¬∑ness; grand¬∑niece; grand¬∑pa; grand¬∑pap¬∑py; ‚Ķ   English syllables

  • grand ‚ÄĒ Grand, Magnus, Grandis. Fort grand, Immensus, Ingens, Pergrandis, Praegrandis, Permagnus. Qu elles sont devenues grandes de si petites qu elles estoyent? Quantae e quantulis iam sunt factae? Il emmena un fort grand nombre de captifs devant son… ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • grand¬īly ‚ÄĒ grand ¬ęgrand¬Ľ, adjective, noun. ‚Äďadj. 1. large and of fine appearance: ¬Ľgrand mountains. SYNONYM(S): great, lofty. 2. of very high or noble quality; dignified; stately; splendid: ¬Ľa v ‚Ķ   Useful english dictionary

  • Grand ‚ÄĒ bezeichnet: gr√∂beren Sand, siehe Sand#Grand, ein Solospiel beim Skat, siehe Grand (Skat) ein Kino in Stockholm, siehe Grand (Kino) Grand ist der Name folgender Orte und geographischer Objekte: Grand (Vosges), eine Gemeinde im D√©partement Vosges,… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Grand Be ‚ÄĒ Grand B√© Le Grand B√© vu du fort d Aleth avec le mole du port de Saint Malo au premier plan, et le fort de la Conch√©e en arri√®re plan √† gauche Le Grand B√© (ou Bey ) est une √ģle inhabit√©e de Saint Malo situ√©e √† l embouchure de la Rance, au pied des ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.