CARACT√ąRE

ÔĽŅ
CARACT√ąRE
    Du mot grec impression, gravure. C'est ce que la nature a gravé dans nous.
    Peut-on changer de caractère ? Oui, si on change de corps. Il se peut qu'un homme né brouillon, inflexible et violent, étant tombé dans sa vieillesse en apoplexie, devienne un sot enfant pleureur, timide et paisible. Son corps n'est plus le même. Mais tant que ses nerfs, son sang et sa moelle alongée seront dans le même état, son naturel ne changera pas plus que l'instinct d'un loup et d'une fouine.
    L'auteur anglais du Dispensary, petit poème très supérieur aux Capitoli italiens, et peut-être même au Lutrin de Boileau, a très bien dit, ce me semble:
    Un mélange secret de feu, de terre et d'eau
    Fit le coeur de César et celui de Nassau.
    D'un ressort inconnu le pouvoir invincible
    Rendit Slone impudent et sa femme sensible.
    Le caractère est formé de nos idées et de nos sentiments: or il est très prouvé qu'on ne se donne ni sentiments ni idées; donc notre caractère ne peut dépendre de nous.
¬†¬†¬†¬†S'il en d√©pendait, il n'y a personne qui ne f√Ľt parfait.
¬†¬†¬†¬†Nous ne pouvons nous donner des go√Ľts, des talents; pourquoi nous donnerions-nous des qualit√©s ?
¬†¬†¬†¬†Quand on ne r√©fl√©chit pas, on se croit le ma√ģtre de tout; quand on y r√©fl√©chit, on voit qu'on n'est ma√ģtre de rien.
    Voulez-vous changer absolument le caractère d'un homme, purgez-le tous les jours avec des délayants jusqu'à ce que vous l'ayez tué. Charles XII, dans sa fièvre de suppuration sur le chemin de Bender, n'était plus le même homme. On disposait de lui comme d'un enfant.
    Si j'ai un nez de travers et deux yeux de chat, je peux les cacher avec un masque. Puis-je davantage sur le caractère que m'a donné la nature ?
¬†¬†¬†¬†Un homme n√© violent, emport√©, se pr√©sente devant Fran√ßois 1er, roi de France, pour se plaindre d'un passe-droit; le visage du prince, le maintien respectueux des courtisans, le lieu m√™me o√Ļ il est, font une impression puissante sur cet homme; il baisse machinalement les yeux, sa voix rude s'adoucit, il pr√©sente humblement sa requ√™te, on le croirait n√© aussi doux que le sont (dans ce moment au moins) les courtisans au milieu desquels il est m√™me d√©concert√©; mais si Fran√ßois 1er se conna√ģt en physionomie, il d√©couvre ais√©ment dans ses yeux baiss√©s, mais allum√©s d'un feu sombre, dans les muscles tendus de son visage, dans ses l√®vres serr√©es l'une contre l'autre, que cet homme n'est pas si doux qu'il est forc√© de le para√ģtre. Cet homme le suit √† Pavie, est pris avec lui, men√© avec lui en prison √† Madrid: la majest√© de Fran√ßois 1er ne fait plus sur lui la m√™me impression; il se familiarise avec l'objet de son respect. Un jour en tirant les bottes du roi, et les tirant mal, le roi aigri par son malheur se f√Ęche; mon homme envoie promener le roi, et jette ses bottes par la fen√™tre.
¬†¬†¬†¬†Sixte-Quint √©tait n√© p√©tulant, opini√Ętre, altier, imp√©tueux, vindicatif, arrogant; ce caract√®re semble adouci dans les √©preuves de son noviciat. Commence-t-il √† jouir de quelque cr√©dit dans son ordre; il s'emporte contre un gardien, et l'assomme √† coups de poing: est-il inquisiteur √† Venise; il exerce sa charge avec insolence: le voil√† cardinal, il est poss√©d√© dalla rabbia papale: cette rage l'emporte sur son naturel; il ensevelit dans l'obscurit√© sa personne et son caract√®re; il contrefait l'humble et le moribond; on l'√©lit pape; ce moment rend au ressort, que la politique avait pli√©, toute son √©lasticit√© longtemps retenue; il est le plus fier et le plus despotique des souverains.
    " Naturam expellas furca, tamen usque recurret. "
    (HOR., liv. I, ep. IX.)
    Chassez le naturel, il revient au galop.
    (DESTOUCHES, Glorieux, acte III, scène V.)
¬†¬†¬†¬†La religion, la morale, mettent un frein √† la force du naturel; elles ne peuvent le d√©truire. L'ivrogne dans un clo√ģtre, r√©duit √† un demi-setier de cidre √† chaque repas, ne s'enivrera plus, mais il aimera toujours le vin.
¬†¬†¬†¬†L'√Ęge affaiblit le caract√®re; c'est un arbre qui ne produit plus que quelques fruits d√©g√©n√©r√©s, mais ils sont toujours de m√™me nature; il se couvre de noeuds et de mousse, il devient vermoulu, mais il est toujours ch√™ne ou poirier. Si on pouvait changer son caract√®re, on s'en donnerait un, on serait le ma√ģtre de la nature. Peut-on se donner quelque chose ? ne rece-vons-nous pas tout ? Essayez d'animer l'indolent d'une activit√© suivie, de glacer par l'apathie l'√Ęme bouillante de l'imp√©tueux, d'inspirer du go√Ľt pour la musique et pour la po√©sie √† celui qui manque de go√Ľt et d'oreille, vous n'y parviendrez pas plus que si vous entrepreniez de donner la vue √† un aveugle-n√©. Nous perfectionnons, nous adoucissons, nous cachons ce que la nature a mis dans nous, mais nous n'y mettons rien.
    On dit à un cultivateur: Vous avez trop de poissons dans ce vivier, ils ne prospéreront pas; voilà trop de bestiaux dans vos prés, l'herbe manque, ils maigriront. Il arrive après cette exhortation que les brochets mangent la moitié des carpes de mon homme, et les loups la moitié de ses moutons; le reste engraisse. S'applaudira-t-il de son économie ? Ce campagnard, c'est toi-même; une de tes passions a dévoré les autres, et tu crois avoir triomphé de toi. Ne ressemblons-nous pas presque tous à ce vieux général de quatre-vingt-dix ans, qui, ayant rencontré de jeunes officiers qui faisaient un peu de désordre avec des filles, leur dit tout en colère: Messieurs, est-ce là l'exemple que je vous donne ?

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • caract√®re ‚ÄĒ [ karakt…õr ] n. m. ‚ÄĘ av. 1662; karactere 1274; lat. character, gr. kharact√™r ¬ę signe grav√©, empreinte ¬Ľ I ‚ô¶ Marque, signe distinctif. 1 ‚ô¶ (XVIe) Signe grav√© ou √©crit, √©l√©ment d une √©criture. ‚áí chiffre, lettre, signe, symbole. Caract√®res… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • caract√®re ‚ÄĒ CARACT√ąRE. s. mas. Empreinte, marque. Il se prend particuli√®rement pour Les figures dont on se sert dans l √©criture ou dans l impression. Gros caract√®re. Petit caract√®re. Caract√®re lisible. Bon caract√®re. Mauvais caract√®re. √Čcrit imprim√© en beau… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie Fran√ßaise 1798

  • caractere ‚ÄĒ CARACTERE. s. m. Empreinte, marque. Il se prend particulierement pour les figures dont on se sert dans l escriture, ou dans l impression. Gros caractere. petit caractere. caractere lisible. bon caractere. mauvais caractere. escrit imprim√© en beau ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Caractere ‚ÄĒ Caract√®re Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Caractere ‚ÄĒ Caractere, span. Apothekergewicht = 41/6 holl. As ‚Ķ   Herders Conversations-Lexikon

  • caractere ‚ÄĒ s. m. [Brasil] Sinal, figura ou s√≠mbolo usado na escrita, em especial no dom√≠nio da inform√°tica. ‚ÄĘ Plural: caracteres. ¬†¬†‚Ä£¬†Etimologia: latim character, eris, sinal, marca ‚Ķ   Dicion√°rio da L√≠ngua Portuguesa

  • caractere ‚ÄĒ Caractere, Character, characteris, voyez Charactere ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • caract√®re ‚ÄĒ (ka ra kt√™ r ) s. m. 1¬į¬†¬†¬†Signe trac√© ou √©crit. Les lettres de l alphabet, les signes de ponctuation, les chiffres sont des caract√®res. Caract√®res d √©criture. Les caract√®res de l alphabet. Grav√© en gros caract√®res. √Čcrit en petits caract√®res. Il… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • CARACT√ąRE ‚ÄĒ s. m. Empreinte, marque¬†; figure trac√©e sur une surface quelconque avec une plume, un burin, un ciseau, ou de quelque autre mani√®re, et √† laquelle on attribue une certaine signification. Il se dit particuli√®rement Des lettres et autres figures… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CARACT√ąRE ‚ÄĒ n. m. Empreinte, marque; figure trac√©e sur une surface quelconque avec une plume, un burin, un ciseau, ou de quelque autre mani√®re, et √† laquelle on attribue une certaine signification. Il se dit particuli√®rement des Lettres et autres figures… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Caract√®re ‚ÄĒ ¬†¬†¬†¬† ¬†¬†¬†¬†CHAMFORT (S√©bastien Roch Nicolas, dit Nicolas de) ¬†¬†¬†¬†Bio express : Moraliste fran√ßais (1741 1794) ¬†¬†¬†¬†¬ęOn s effraie des partis violents ; mais ils conviennent aux √Ęmes fortes, et les caract√®res vigoureux se reposent dans l extr√™me.¬Ľ… ‚Ķ   Dictionnaire des citations politiques


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.