VERTU


VERTU
SECTION PREMIÈRE.
    On dit de Marcus Brutus qu'avant de se tuer il prononça ces paroles: O vertu ! j'ai cru que tu étais quelque chose; mais tu n'es qu'un vain fantôme !
    Tu avais raison, Brutus, si tu mettais la vertu à être chef de parti et l'assassin de ton bienfaiteur, de ton père Jules César; mais si tu avais fait consister la vertu à ne faire que du bien à ceux qui dépendaient de toi, tu ne l'aurais pas appelée fantôme, et tu ne te serais pas tué de désespoir.
    Je suis très vertueux, dit cet excrément de théologie, car j'ai les quatre vertus cardinales, et les trois théologales. Un honnête homme lui demande: Qu'est-ce que vertu cardinale ? l'autre répond: C'est force, prudence, tempérance, et justice.
L'HONNÊTE HOMME.
    Si tu es juste, tu as tout dit; ta force, ta prudence, ta tempérance, sont des qualités utiles. Si tu les as, tant mieux pour toi; mais si tu es juste, tant mieux pour les autres. Ce n'est pas encore assez d'être juste, il faut être bienfaisant; voilà ce qui est véritablement cardinal. Et tes théologales, qui sont-elles ?
L'EXCRÉMENT.
    Foi, espérance, charité.
L'HONNÊTE HOMME.
    Est-ce vertu de croire ? Ou ce que tu crois te semble vrai, et en ce cas il n'y a nul mérite à le croire; ou il te semble faux, et alors il est impossible que tu le croies.
    L'espérance ne saurait être plus vertu que la crainte; on craint et on espère, selon qu'on nous promet ou qu'on nous menace. Pour la charité, n'est-ce pas ce que les Grecs et les Romains entendaient par humanité, amour du prochain ? cet amour n'est rien s'il n'est agissant; la bienfaisance est donc la seule vraie vertu.
L'EXCRÉMENT.
    Quelque sot ! vraiment oui, j'irai me donner bien du tourment pour servir les hommes, et il ne m'en reviendrait rien ! chaque peine mérite salaire. Je ne prétends pas faire la moindre action honnête, à moins que je ne sois sûr du paradis.
    " Quis enim virtutem amplectitur ipsam
    Praemia si tollas ? "
    JUVÉNAL, sat. X, vers 141.
    Qui pourra suivre la vertu
    Si vous ôtez la récompense ?
L'HONNÊTE HOMME.
    Ah, maître ! c'est-à-dire que si vous n'espériez pas le paradis, et si vous ne redoutiez pas l'enfer, vous ne feriez jamais aucune bonne oeuvre. Vous me citez des vers de Juvénal, pour me prouver que vous n'avez que votre intérêt en vue. En voici de Racine, qui pourront vous faire voir au moins qu'on peut trouver dès ce monde sa récompense en attendant mieux.
    Quel plaisir de penser et de dire en vous-même:
    Partout en ce moment on me bénit, on m'aime !
    On ne voit point le peuple à mon nom s'alarmer
    Le ciel dans tous leurs pleurs ne m'entend point nommer
    Leur sombre inimitié ne fuit point mon visage,
    Je vois voler partout les coeurs à mon passage !
    Tels étaient vos plaisirs.
    RACINE, Britannicus, acte IV, scène II.
    Croyez-moi, maître, il y a deux choses qui méritent d'être aimées pour elles-mêmes, Dieu et la vertu.
L'EXCRÉMENT.
    Ah, monsieur ! vous êtes fénéloniste.
L'HONNÊTE HOMME.
    Oui, maître.
L'EXCRÉMENT.
    J'irai vous dénoncer à l'official de Meaux.
L'HONNÊTE HOMME.
    Va, dénonce.
SECTION II.
    Qu'est-ce que vertu ? Bienfaisance envers le prochain. Puis-je appeler vertu autre chose que ce qui me fait du bien ? Je suis indigent, tu es libéral; je suis en danger, tu me secours; on me trompe, tu me dis la vérité; on me néglige, tu me consoles; je suis ignorant, tu m'instruis; je t'appellerai sans difficulté vertueux. Mais que deviendront les vertus cardinales et théologales ? Quelques unes resteront dans les écoles.
    Que m'importe que tu sois tempérant ? c'est un précepte de santé que tu observes; tu t'en porteras mieux, et je t'en félicite. Tu as la foi et l'espérance, et je t'en félicite encore davantage; elles te procureront la vie éternelle. Tes vertus théologales sont des dons célestes; tes cardinales sont d'excellentes qualités qui servent à te conduire: mais elles ne sont point vertus par rapport à ton prochain. Le prudent se fait du bien, le vertueux en fait aux hommes. Saint Paul a eu raison de te dire que la charité l'emporte sur la foi, sur l'espérance.
    Mais quoi, n'admettra-t-on de vertus que celles qui sont utiles au prochain ? Eh ! comment puis-je en admettre d'autres ? Nous vivons en société; il n'y a donc de véritablement bon pour nous que ce qui fait le bien de la société. Un solitaire sera sobre, pieux, il sera revêtu d'un cilice; eh bien, il sera saint: mais je ne l'appellerai vertueux que quand il aura fait quelque acte de vertu dont les autres hommes auront profité. Tant qu'il est seul, il n'est ni bienfaisant ni malfaisant; il n'est rien pour nous. Si saint Bruno a mis la paix dans les familles, s'il a secouru l'indigence, il a été vertueux; s'il a jeûné, prié dans la solitude, il a été un saint. La vertu entre les hommes est un commerce de bienfaits; celui qui n'a nulle part à ce commerce ne doit point être compté. Si ce saint était dans le monde, il ferait du bien sans doute; mais tant qu'il n'y sera pas, le monde aura raison de ne lui pas donner le nom de vertueux; il sera bon pour lui, et non pour nous.
    Mais, me dites-vous, si un solitaire est gourmand, ivrogne, livré à une débauche secrète avec lui-même, il est vicieux; il est donc vertueux s'il a les qualités contraires. C'est de quoi je ne puis convenir: c'est un très vilain homme s'il a les défauts dont vous parlez; mais il n'est point vicieux, méchant, punissable par rapport à la société, à qui ses infamies ne font aucun mal. Il est à présumer que s'il rentre dans la société il y fera du mal, qu'il y sera très vicieux; et il est même bien plus probable que ce sera un méchant homme, qu'il n'est sûr que l'autre solitaire tempérant et chaste sera un homme de bien; car dans la société les défauts augmentent, et les bonnes qualités diminuent.
    On fait une objection bien plus forte; Néron, le pape Alexandre VI, et d'autres monstres de cette espèce, ont répandu des bienfaits; je réponds hardiment qu'ils furent vertueux ce jour-là.
    Quelques théologiens disent que le divin empereur Antonin n'était pas vertueux; que c'était un stoïcien entêté, qui, non content de commander aux hommes, voulait encore être estimé d'eux; qu'il rapportait à lui-même le bien qu'il faisait au genre humain; qu'il fut toute sa vie juste, laborieux, bienfaisant par vanité, et qu'il ne fit que tromper les hommes par ses vertus; je m'écrie alors: Mon Dieu, donnez-nous souvent de pareils fripons !

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vertu — vertu …   Dictionnaire des rimes

  • VERTU — L’exigence de vertu s’ancre dans le désir de trouver une loi qui rendrait la répétition possible. Mais conquérir l’impassibilité, est ce devenir un dieu ou son servile imitateur? est ce promouvoir la vie ou bien l’étouffer? est ce conquérir le… …   Encyclopédie Universelle

  • vertu — VERTU. s. f. Efficacité, force, vigueur, proprieté. Vertu merveilleuse, propre, particuliere. vertu occulte, secrete. les vertus des plantes, des mineraux. cette plante a une grande vertu, a la vertu de guerir un tel mal. la vertu magnetique. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vertu — Vertu, Virtus. Vertu excellente et grande, Virtus ardens. Vertu qui meine à immortalité, Virtus aeterna. Vertu contrefaite et fainte, Virtus assimulata. Les vertus et beaux faits de quelqu un, dequoy ceux qui viennent apres luy font grande estime …   Thresor de la langue françoyse

  • Vertu — Ltd. Год основания 1998 Расположение …   Википедия

  • Vertu — Rechtsform Kapitalgesellschaft Gründung 1998 Sitz Hampshire, Vereinigtes Königreich Leitung Pieter Oosting (President) Mitarbeiter ca. 900 …   Deutsch Wikipedia

  • Vertu — Ver tu, n. 1. Virtue; power. See {Virtue}. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] 2. See {Virtu}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Vertú — is a jazz fusion band consisting of bassist Stanley Clarke and drummer Lenny White (both of Return to Forever fame), keyboardist Rachel Z, violinist Karen Briggs and guitarist Richie Kotzen. The band released one eponymous album in 1999 …   Wikipedia

  • vertù — v. virtù …   Enciclopedia Italiana

  • vertu — [vər to͞o′, vʉr′to͞o΄] n. alt. sp. of VIRTU …   English World dictionary

  • vertu — (vèr tu) s. f. 1°   Force morale, courage (sens propre du latin virtus). •   La honte de mourir sans avoir combattu Arrête leur désordre, et leur rend leur vertu, CORN. Cid, IV, 3. •   Et, bien qu animal sans vertu, Il [l âne couvert de la peau… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.