TRANSSUBSTANTIATION


TRANSSUBSTANTIATION
    Les protestants, et surtout les philosophes protestants, regardent la transsubstantiation comme le dernier terme de l'impudence des moines, et de l'imbécillité des laïques. Ils ne gardent aucune mesure sur cette croyance qu'ils appellent monstrueuse; ils ne pensent pas même qu'il y ait un seul homme de bon sens qui, après avoir réfléchi, ait pu l'embrasser sérieusement. Elle est, disent-ils, si absurde, si contraire à toutes les lois de la physique, si contradictoire, que Dieu même ne pourrait pas faire cette opération, parce que c'est en effet anéantir Dieu que de supposer qu'il fait les contradictoires. Non seulement un dieu dans un pain, mais un dieu à la place du pain; cent mille miettes de pain devenues en un instant autant de dieux, cette foule innombrable de dieux ne faisant qu'un seul dieu; de la blancheur sans un corps blanc; de la rondeur sans un corps rond; du vin changé en sang, et qui a le goût du vin; du pain qui est changé en chair et en fibres, et qui a le goût du pain: tout cela inspire tant d'horreur et de mépris aux ennemis de la religion catholique, apostolique et romaine, que cet excès d'horreur et de mépris s'est quelquefois changé en fureur.
    Leur horreur augmente, quand on leur dit qu'on voit tous les jours, dans les pays catholiques, des prêtres, des moines qui, sortant d'un lit incestueux, et n'ayant pas encore lavé leurs mains souillées d'impuretés, vont faire des dieux par centaines, mangent et boivent leur dieu, chient et pissent leur dieu. Mais quand ils réfléchissent que cette superstition, cent fois plus absurde et plus sacrilège que toutes celles des Égyptiens, a valu à un prêtre italien quinze à vingt millions de rente, et la domination d'un pays de cent milles d'étendue en long et en large, ils voudraient tous aller, à main armée, chasser ce prêtre qui s'est emparé du palais des Césars. Je ne sais si je serai du voyage, car j'aime la paix; mais quand ils seront établis à Rome, j'irai sûrement leur rendre visite.
    Par M. GUILLAUME, ministre protestant.

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • transsubstantiation — [ trɑ̃(s)sypstɑ̃sjasjɔ̃ ] n. f. • 1495; transustanciacion 1374; lat. ecclés. transsubstantiatio, de substantia 1 ♦ Relig. chrét. Changement de toute la substance du pain et du vin (⇒ espèce) en toute la substance du corps et du sang de Jésus… …   Encyclopédie Universelle

  • Transsubstantiation — Transsubstantiation, die von Hildebert von Tours im 12. Jahrh. erfundene Bezeichnung für die durch das Wort des amtirenden Priesters erfolgende Verwandlung der Abendmahlselemente in das wahre Fleisch u. Blut Christi, s.u. Abendmahl S. 25 …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Transsubstantiation — (neulat., griech. Metusiosis), scholastischer Kunstausdruck für die kraft der priesterlichen Konsekration (s. d.) bewirkte Verwandlung der Substanz des Brotes und Weines in die Substanz des Leibes und Blutes Christi, die den Kern der römisch wie… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Transsubstantiation — (neulat.), die nach kath. Lehre durch die priesterliche Konsekration bewirkte Umwandlung des Wesens der Abendmahlselemente in Leib und Blut Christi, so daß jene nur dem Augenschein nach Brot und Wein bleiben; seit 1215 kath. Dogma …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Transsubstantiation — Transsubstantiation, eigentlich das Uebergehen einer Substanz in eine andere, – nach der Lehre der kathol. Kirche die nach erfolgter Einsegnung des Priesters vor sich gehende Verwandlung des zum heil. Abendmahl bestimmten Brodes und Weines in den …   Damen Conversations Lexikon

  • Transsubstantiation — Transsubstantiation, lat. dtsch., die Verwandlung des Brotes und Weines im heil. Abendmahl in das Fleisch und Blut Christi …   Herders Conversations-Lexikon

  • Transsubstantiation — Le « Ceci est mon corps » pendant la Cène, par Andreas Meinrad (1751) La transsubstantiation est, littéralement, la conversion d une substance en une autre. Le terme désigne, pour certains chrétiens (en particulier les catholiques), la… …   Wikipédia en Français

  • Transsubstantiation — Der Begriff Transsubstantiation (lat.: „Wesensverwandlung“) bezeichnet in der christlichen Theologie die Wandlung von Brot und Wein in den Leib und das Blut Jesu Christi in der Heiligen Messe. Die Transsubstantiationslehre versucht eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Transsubstantiation — Wandlung * * * Trans|sub|stan|ti|a|ti|on auch: Trans|subs|tan|ti|a|ti|on 〈f. 20; unz.〉 Wandlung der Substanz von Brot u. Wein in Leib u. Blut Christi beim Abendmahl [<lat. trans „hinüber“ + substantia „Vorhandensein; Körper“] * * *… …   Universal-Lexikon

  • transsubstantiation — (tran sub stan si asion) s. f. 1°   Changement d une substance en une autre.    Terme d anatomie. Nom donné par Vetter et Burdach au cas dans lequel les parties constituantes d un tissu, ayant été résorbées, sont remplacées par des éléments d une …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRANSSUBSTANTIATION — s. f. Changement d une substance en une autre. Il ne se dit que Du changement miraculeux de la substance du pain et du vin, en la substance du corps et du sang de JÉSUS CHRIST dans l eucharistie. La transsubstantiation est un des articles de la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.