SAMSON


SAMSON
    En qualité de pauvres compilateurs par alphabet, de ressasseurs d'anecdotes, d'éplucheurs de minuties, de chiffonniers qui ramassent des guenilles au coin des rues, nous nous glorifierons, avec toute la fierté attachée à nos sublimes sciences, d'avoir découvert qu'on joua le fort Samson, tragédie, sur la fin du seizième siècle, en la ville de Rouen, et qu'elle fut imprimée chez Abraham Couturier. Jean ou John Milton, longtemps maître d'école à Londres, puis secrétaire pour le latin du parlement nommé le croupion; Milton, auteur du Paradis perdu et du Paradis retrouvé, fit la tragédie de Samson agoniste; et il est bien cruel de ne pouvoir dire en quelle année.
    Mais nous savons qu'on l'imprima avec une préface, dans laquelle on vante beaucoup un de nos confrères les commentateurs, nommé Paraeus, lequel s'aperçut le premier, par la force de son génie, que l'Apocalypse est une tragédie. En vertu de cette découverte, il partagea l'Apocalypse en cinq actes, et y inséra des choeurs dignes de l'élégance et du beau naturel de la pièce. L'auteur de cette même préface nous parle des belles tragédies de saint Grégoire de Nazianze. Il assure qu'une tragédie ne doit jamais avoir plus de cinq actes; et, pour le prouver, il nous donne le Samson agoniste de Milton, qui n'en a qu'un. Ceux qui aiment les longues déclamations seront satisfaits de cette pièce.
    Une comédie de Samson fut jouée longtemps en Italie. On en donna une traduction à Paris en 1717, par un nommé Romagnesi; on la représenta sur le théâtre français de la comédie prétendue italienne, anciennement le palais des ducs de Bourgogne. Elle fut imprimée et dédiée au duc d'Orléans, régent de France.
    Dans cette pièce sublime, Arlequin, valet de Samson, se battait contre un coq d'Inde, tandis que son maître emportait les portes de la ville de Gaza sur ses épaules.
    En 1732, on voulut représenter à l'Opéra de Paris une tragédie de Samson mise en musique par le célèbre Rameau; mais on ne le permit pas. Il n'y avait ni arlequin ni coq d'Inde, la chose parut trop sérieuse: on était bien aise d'ailleurs de mortifier Rameau qui avait de grands talents. Cependant on joua dans ce temps-là l'opéra de Jephté, tiré de l'ancien Testament, et la comédie de l'Enfant prodigue, tirée du nouveau.
    Il y a une vieille édition du Samson agoniste de Milton, précédée d'un abrégé de l'histoire de ce héros; voici la traduction de cet abrégé.
    Les Juifs, à qui Dieu avait promis par serment tout le pays qui est entre le ruisseau d'Égypte et l'Euphrate, et qui pour leurs péchés n'eurent jamais ce pays, étaient au contraire réduits en servitude; et cet esclavage dura quarante ans. Or il y avait un Juif de la tribu de Dan, nommé Manué ou Manao, et la femme de ce Manué était stérile; et un ange apparut à cette femme, et lui dit: Vous aurez un fils, à condition qu'il ne boira jamais de vin, qu'il ne mangera jamais de lièvre, et qu'on ne lui fera jamais les cheveux.
    L'ange apparut ensuite au mari et à la femme; on lui donna un chevreau à manger; il n'en voulut point, et disparut au milieu de la fumée; et la femme dit: Certainement nous mourrons, car nous avons vu un dieu. Mais ils n'en moururent pas.
    L'esclave Samson naquit, fut consacré nazaréen; et dès qu'il fut grand, la première chose qu'il fit fut d'aller dans la ville phénicienne ou philistine de Tamnala courtiser une fille d'un de ses maîtres, qu'il épousa.
    En allant chez sa maîtresse, il rencontra un lion, le déchira en pièces de sa main nue, comme il eût fait un chevreau. Quelques jours après il trouva un essaim d'abeilles dans la gueule de ce lion mort, avec un rayon de miel, quoique les abeilles ne se reposent jamais sur des charognes.
    Alors il proposa cette énigme à ses camarades: La nourriture est sortie du mangeur, et le doux est sorti du dur. Si vous devinez, je vous donnerai trente tuniques et trente robes; sinon, vous me donnerez trente robes et trente tuniques. Ses camarades, ne pouvant deviner le fait en quoi consistait le mot de l'énigme, gagnèrent la jeune femme de Samson; elle tira le secret de son mari, et il fut obligé de leur donner trente tuniques et trente robes. Ah ! leur dit-il, si vous n'aviez pas labouré avec ma vache, vous n'auriez pas deviné.
    Aussitôt le beau-père de Samson donna un autre mari à sa fille.
    Samson, en colère d'avoir perdu sa femme, alla prendre sur le champ trois cents renards, les attacha tous ensemble par la queue avec des flambeaux allumés, et ils allèrent mettre le feu dans les blés des Philistins.
    Les Juifs esclaves, ne voulant point être punis par leurs maîtres pour les exploits de Samson, vinrent le surprendre dans la caverne où il demeurait, le lièrent avec de grosses cordes, et le livrèrent aux Philistins. Dès qu'il est au milieu d'eux, il rompt ses cordes; et trouvant une mâchoire d'âne, il tue en un tour de main mille Philistins avec cette mâchoire. Un tel effort l'ayant mis tout en feu, il se mourait de soif. Aussitôt Dieu fit jaillir une fontaine d'une dent de la mâchoire d'âne. Samson ayant bu, s'en alla dans Gaza, ville philistine; il y devint sur le champ amoureux d'une fille de joie. Comme il dormait avec elle, les Philistins fermèrent les portes de la ville, et environnèrent la maison; il se leva, prit les portes, et les emporta. Les Philistins, au désespoir de ne pouvoir venir à bout de ce héros, s'adressèrent à une autre fille de joie nommée Dalila, avec laquelle il couchait pour lors. Celle-ci lui arracha enfin le secret en quoi consistait sa force. Il ne fallait que le tondre pour le rendre égal aux autres hommes; on le tondit, il devint faible; on lui creva les yeux, on lui fit tourner la meule et jouer du violon. Un jour qu'il jouait dans un temple philistin, entre deux colonnes du temple, il fut indigné que les Philistins eussent des temples à colonnade, tandis que les Juifs n'avaient qu'un tabernacle porté sur quatre bâtons. Il sentit que ses cheveux commençaient à revenir. Transporté d'un saint zèle, il jeta à terre les deux colonnes; le temple fut renversé; les Philistins furent écrasés, et lui aussi.
    Telle est mot à mot cette préface.
    C'est cette histoire qui est le sujet de la pièce de Milton et de Romagnesi: elle était faite pour la farce italienne.

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SAMSON — (Heb. שִׁמְשׁוֹן; from shemesh, sun ), son of Manoah, a Danite living in Zorah, a judge in Israel. Samson s heroic exploits are recounted in Judges 13–16. His father was married to a woman who long remained childless. An angel of the Lord… …   Encyclopedia of Judaism

  • Samson — Samson, Shimshon (Hebrew: שמשון, Standard Šimšon Tiberian unicode|Šimšôn ; meaning of the sun – perhaps proclaiming he was radiant and mighty, or [One who] Serves [God] ) or Shamshoun شمشون (Arabic) is the third to last of the Judges of the… …   Wikipedia

  • Samson — • Most famous of the Judges of Israel Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Samson     ♦ Samson      …   Catholic encyclopedia

  • Samson — Жанры хэви метал, хард рок Годы 1977 – 2002 Страна …   Википедия

  • Samson AG — Rechtsform Aktiengesellschaft Gründung 1. April 1907 Sitz …   Deutsch Wikipedia

  • Samson —    Samson s birth had been foretold by an angel to Manoah s wife, who had been barren for many years. The son was to be a Nazarite and thus had to take certain vows, the most important being not to cut his hair. Samson wedded a Philistine maiden …   Dictionary of eponyms

  • Samson — Saltar a navegación, búsqueda Samson Información personal Nacimiento 1977 Origen Inglaterra …   Wikipedia Español

  • SAMSON — (SAMSON XIIe s.) Héros biblique à la force redoutable dont les exploits sont rapportés dans le Livre des Juges. Issu de la tribu de Dan, Samson vit comme les siens, de façon précaire, dans une région de collines à la frontière de la riche plaine… …   Encyclopédie Universelle

  • Samson — Sàmsōn m <G Samsóna> DEFINICIJA 1. v. 2. bibl. izraelski sudac slavan po velikoj snazi kojoj je, prema legendi, izvorište bilo u kosi; zavodi ga Filistejka Dalila, odreže mu kosu i Filistejci ga oslijepe; ipak ih je uspio kazniti srušivši… …   Hrvatski jezični portal

  • Samson — Samson, AL U.S. city in Alabama Population (2000): 2071 Housing Units (2000): 1016 Land area (2000): 3.620157 sq. miles (9.376162 sq. km) Water area (2000): 0.005709 sq. miles (0.014787 sq. km) Total area (2000): 3.625866 sq. miles (9.390949 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Samson, AL — U.S. city in Alabama Population (2000): 2071 Housing Units (2000): 1016 Land area (2000): 3.620157 sq. miles (9.376162 sq. km) Water area (2000): 0.005709 sq. miles (0.014787 sq. km) Total area (2000): 3.625866 sq. miles (9.390949 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.