FASTE


FASTE
Des différentes significations de ce mot.
    Faste vient originairement du latin fasti, jours de fête; c'est en ce sens qu'Ovide l'entend dans son poème intitulé les Fastes.
    Godeau a fait sur ce modèle les Fastes de l'Église, mais avec moins de succès: la religion des Romains païens était plus propre à la poésie que celle des chrétiens; à quoi on peut ajouter qu'Ovide était un meilleur poète que Godeau.
    Les fastes consulaires n'étaient que la liste des consuls.
    Les fastes des magistrats étaient les jours où il était permis de plaider; et ceux auxquels on ne plaidait pas s'appelaient néfastes, nefasti, parce qu'alors on ne pouvait parler, fari, en justice.
    Ce mot nefastus, en ce sens, ne signifiait pas malheureux; au contraire, nefastus et nefandus furent l'attribut des jours infortunés en un autre sens, qui signifiait, jours dont on ne doit point parler, jours dignes de l'oubli; ille nefasto te posuit die. (HOR., od. 13, liv. II, vers.)
    Il y avait chez les Romains d'autres fastes encore, fasti urbis, fasti rustici; c'était un calendrier de l'usage de la ville et de la campagne.
    On a toujours cherché dans ces jours de solennité à étaler quelque appareil dans ses vêtements, dans sa suite, dans ses festins. Cet appareil étalé dans d'autres jours s'est appelé faste. Il n'exprime que la magnificence dans ceux qui, par leur état, doivent représenter; il exprime la vanité dans les autres.
    Quoique le mot de faste ne soit pas toujours injurieux, fastueux l'est toujours. Un religieux qui fait parade de sa vertu met du faste jusque dans l'humilité même.

Dictionnaire philosophique de Voltaire. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • faste — 1. (fa st ) s. m. 1°   Magnificence qui se déploie et s étale. Le faste royal. •   Benadad était un roi timide et vain qui n avait que du faste et de l orgueil, BOSSUET Polit. IX, VI, 8. •   Quel sera quelque jour cet enfant merveilleux ? Il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • faste — FASTE. subst. masc. Sans pluriel. Vaine ostentation, Affectation de paroistre avec esclat. Le faste de cette nation ... faire quelque chose avec faste. aimer le faste. hair le faste. c est un homme sans faste. il paroist un grand faste dans ses… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Faste — (Bauk.), so v.w. Einkämme, s. Kamm …   Pierer's Universal-Lexikon

  • faste — néfaste …   Dictionnaire des rimes

  • faste — fáste s. f. pl. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic …   Dicționar Român

  • faste — 1. faste [ fast ] n. m. • 1540; aussi « affectation » XVIIe; lat. fastus, proprt « orgueil, dédain » ♦ Déploiement de pompe et de magnificence. ⇒ apparat, appareil, éclat, luxe, 1. pompe, splendeur. Le faste d une cérémonie. ⇒ 2. brillant ,… …   Encyclopédie Universelle

  • FASTE — s. m. sans pluriel. Pompe, magnificence. Le faste qui environne la grandeur.   Il signifie plus ordinairement, Luxe, affectation de paraître avec éclat. Le faste des gens de cour. Faire les choses avec faste. Aimer le faste. Donner dans le faste …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FASTE — n. m. sans pluriel Pompe, magnificence. Le faste qui environne la grandeur. Il signifie plus ordinairement Affectation de paraître avec éclat. Faire les choses avec faste. Aimer le faste …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fäste — • häkta, hake, fäste, krok, spänne • fästanordning • handtag, grepp, grepe, fäste, hank • fort, fästning, fäste, fortifikation …   Svensk synonymlexikon

  • faste — I fas|te 1. fas|te sb., n, r, rne; holde faste II fas|te 2. fas|te vb., r, de, t, i sms. faste , fx fastekur, fastemåned …   Dansk ordbog


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.